vendredi 19 mai 2017

Bâton de Seydr


Auteur : Sebastian Bernadotte
Editeur : Sidh Press
Nombres de pages : 460 pages

4e de couverture :

Je suis un Völvo !
Voilà la bombe qu’a lâchée mon père, juste avant de mourir.
Non, je ne suis pas une voiture suédoise, mais un sorcier, qui vit seul dans la maison familiale sur l’île de Sandhamn.
Après qu’une de mes semblables a essayé de me tuer, Thomas, un séduisant et mystérieux jeune homme, accepte de m’aider dans ma quête.
Le danger rôde et je deviens une proie, traqué par une ancienne organisation qui veut ma mort.
Mon pouvoir est la clé. Vais-je réussir à le maîtriser avant qu’il ne soit trop tard  ?


Comme pour Thomas Andrew, je voudrais remercier chaleureusement Sebastian et Sidh Press pour avoir accepter de me confier ce service presse et m'excuser également pour mon retard (j'aime pas ca en plus d'être en retard alors que les auteurs me font confiance)

On fait ici la connaissance d'Erik qui, il faut l'avouer, n'est pas des plus chanceux... Il perds son père mais juste avant, son père va bouleverser son existence en lui annoncant qu'il est un Völvo, autrement dit un sorcier.

Je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce livre et ce, sur plusieurs points :
- Tout d'abord l'histoire que j'ai trouvé trés bien montée. De plus, la romance entre Erik et Thomas (hum hum...) est assez jolie.
- Les références sont bien trouvées et plutôt drôles.

Quant aux personnages, j'ai eu un vrai coup de coeur pour Erik. Il est reellement touchant. son histoire a complétement détruit sa confiance en lui. J'ai eu tendance à m'identifier à lui (non... malheureusement, je ne suis ni sorcière ni surnaturelle) et j'ai compris sa souffrance que Sebastian nous a trés bien retranscris.

Le seul petit point "gris" serait, pour moi, une ou deux scène érotique en trop car je pense que la romance était trés bien mais du coup, ca fait un peu trop (alors, certes, c'est le début mais le côté "on le fait dés qu'on peut, ca fait un peu trop mais c'est mon côté fleur bleue qui me dicte cet avis).

De plus, Sebastian m'a donné envie (qui avait déjà commencé avec sa saga "Agnès Price") de découvrir plus profondément la mythologie nordique.

En bref, un nouveau voyage dans le surnaturel suédois des plus agréables.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire