vendredi 23 mai 2014

Cyanure




Je voudrais tout d'abord remercier la box Aksebo qui m'a permis de découvrir cet auteur et ses personnages. Tout du moins l'un d'entre eux, Martin, policier de son état. Son collègue, Patrik Hedström est cité plusieurs fois mais uniquement pour déplorer son absence.

Martin part ainsi pour le weekend avec sa petite amie dans la famille de cette dernière. Il se retrouve donc sur une île, isolée et coupée du monde par une tempête de neige (n'oublions pas que l'on est en Suède) lorsque survient un décès. Martin prends alors l'enquête en main. Malgré tout, on ressent un certain manque d'expérience et de confiance en soi.
De plus, il fait la connaissance de la famille de Lisette, sa petite amie (ce qui, vous le conviendrez, n'est pas la meilleure des circonstances pour une première rencontre...). Une famille, dont on se rends vite compte qu'elle est composée d'un ramassis de pique-assiettes, qui vit aux crochets du patriarche, Ruben.

Le huis clos ainsi mis en place, un meurtre est commis. Plus que l'enquête en elle même, c'est la psychologie des personnages face à cette situation (le meurtre) et à cette ambiance (île isolée et coupée du monde) qui m'a plu. Il est intéressant de constater les réactions de chaque membre d'un groupe qui se connait (bien qu'ils ne s'aiment pas, il s'agit d'une famille qui se cotoie régulièrement).
Le dénouement est, quant à lui, logique je dirais.

Toutefois, malgré le fait que j'ai bien aimé cee livre (ou peut être que c'est à cause de ca justement), il m'a souvent fait penser, aussi bien dans le style que dans l'histoire, non pas à Sherlock Holmes, dont il fait plusieurs fois référence, mais plutôt à Agatha Christie.

En bref, un livre qui m'a plu mais sans être un coup de coeur.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire