jeudi 23 février 2017

Je(u)dis, je lis #69 et bilan du mois de février


Hello les doudous ^^
Alors, ouiiiiiiii, je sais, vous allez me taper sur les doigts (je me tape moi-même hein...) mais promis promis promis, je vais reprendre et me remettre à jour petit à petit...
Donc, pour le "Je(u)dis, je lis", je vous présente mes lectures depuis le début du mois.

Mes lectures passées

Marina Gregg, une célèbre actrice, et son époux Jason Rudd s’installent à Saint Mary Mead, le petit village de Miss Marple. Au cours d’une réception donnée en leur demeure, une jeune femme boit un cocktail empoisonné et trouve la mort. Or tout semble indiquer que ce cocktail était destiné à l’actrice…

Dermot Craddock, inspecteur de Scotland Yard, est envoyé sur place pour élucider ce mystère et trouvera en la personne de Miss Marple une aide précieuse.

Mon avis : C'est ici le dernier "Miss Marple" de ma liste et je dois dire que cette petite vieille dame qui ne connait que Saint Mary Mead va me manquer. La grand mère que tout le monde (moi en tout cas) adorerait avoir...

Je suis flic, et à part une petite bizarrerie et un sérieux manque de sex-appeal dont je me passerais bien, ma vie est plutôt sympa. Mais un soir tout vole en éclat. Traquée par des types bizarres, je me retrouve baby-sittée par mon nouveau boss, un type beau à tomber aux instincts meurtriers peu rassurants, qui semble éprouver à mon égard une allergie aussi violente qu’inexplicable. Alors, telle Alice, je plonge dans le terrier du lapin blanc ; sauf que, dans mon cas, la curiosité n’y est pour rien : mon imbuvable garde du corps m’y a poussée. Bien décidée à retrouver ma vie et les miens, je rue dans les brancards, mais les échos d’une prophétie plus vieille que le monde pourraient bien finir par me rattraper et m’en empêcher. Je vais tout faire pour me sortir de ce guêpier, même si, je dois bien l’admettre, il y a quelques compensations : des beaux mecs comme s’il en pleuvait. Et dire que je me plaignais que mon carnet de bal était vide...

Pièce maîtresse d’une lutte de pouvoir immémoriale, entraînée au cœur d’un tourbillon de violence et de sang, Jana découvre peu à peu que tout ce qu’elle croyait savoir n’est qu’un leurre, et que la frontière entre les bons et les méchants n’est peut-être pas aussi tranchée que ce qu’en disent les traditions millénaires.

Certains collectionnent des timbres, d’autres, comme moi, les emmerdes.
Primo, j’ai découvert il y a peu que je ne suis pas humaine. Secundo, mes parents biologiques sont respectivement une salope manipulatrice et un connard psychorigide, malade du contrôle. Tertio, ce dernier a lancé des mercenaires loups-garous à mes trousses, dans l’espoir de me voir accomplir une prophétie où je tiens le premier rôle et, malheureusement, la faction maternelle caresse très exactement le même projet – à son profit naturellement. Quarto, imaginer mon ex-fiancé plumé jusqu’à l’os – au sens propre – me procure des frissons d’extase. Quinto, mon ex-amant ne peut me voir en peinture que s’il se trouve sur une terre consacrée ; tu parles d’un pratique ! Et sexto, je fréquente au quotidien bien trop de créatures appartenant au folklore fantastique. Autant dire que j’aspire à plus de normalité, ce qui ne semble pas au programme.

Car, alors que ma vie sentimentale semble enfin s’éclairer, un terrible danger menace l’humanité. Évidemment, entre loups-garous & CO à mes basques ainsi que le procès qu’on me colle aux fesses, ce bon vieux Karma s’est dit que j’avais du temps libre à revendre pour tenter de sauver la planète.
Des vacances à la montagne, c’est tout ce que je souhaite ! Mais voilà, le génie de la lampe, cet enfoiré, possède un sale sens de l’humour...

Je crois que si un concours de Miss « Poissarde » existait, j’en serais sacrée reine. Ce voyage au Cénacle aurait dû être simple : rejoindre mon amant volage, lui demander comment me débarrasser de son petit cadeau d’adieu et le laisser filer le parfait amour avec sa morue. Mais les complications me sont bien plus fidèles que ma dernière conquête.
Contrainte de me lancer dans la quête périlleuse d’une relique légendaire pour sauver l’un de mes compagnons, je n’imaginais pas que nos vies entières s’en trouveraient totalement bouleversées.
Tels des dominos basculant les uns sur les autres, les évènements inattendus provoquent des réactions en chaîne. Entre les anciens ennemis qui ressurgissent, l’émergence de nouveaux – encore pires –, l’ampleur inquiétante que prennent mes pouvoirs et des déchirements sentimentaux qui se succèdent, tout me file entre les doigts.
Et cette foutue prophétie qui semble au cœur de tout. Bien sûr, elle se devait de me réserver la plus grosse surprise. Question de karma...

Mon avis : Bien que ca ne soit pas un coup de coeur, j'ai beaucoup aimé. Le seul petit point qui m'a paru un peu dommage, c'est que l'héroïne, qui est en théorie policière, se retrouve un peu perdue dans des situations où elle devrait cela devrait pouvoir se ressentir (je sais pas si je suis très claire). Mais sinon l'histoire est vraiment intéressante et avec un grand style. Concernant le dernier tome, j'émettrai juste un petit "bémol". J'ai trouvé que ca se terminait un peu tôt, ce qui m'a décue. Bien que j'apprécie ce qui suit, j'aurais plutôt vu ça dans un tome à part. Mais cela ne reste que mon avis hein. 

La vie de la meute de Chânais est rarement calme, comme en témoignent ces petites tranches de vie écrites au fil du temps, au gré de défis littéraires. Anecdotes du présent ou du passé, tendres, drôles ou émouvantes, entrez dans le quotidien des loups de Chânais… Ce recueil, où les textes sont classés en fonction de leur date d’écriture, contient le récit à l’origine de la saga, ainsi que des versions inédites de chapitres des tomes 1 et 2. AVERTISSEMENT : il ne s'agit pas d'un roman, mais d'un recueil de textes courts, se situant entre les tomes 2 et 3 de la série "la meute de Chânais".

Ces textes, publiés dans un premier temps sur le blog de l'auteur, ont été regroupés en recueil à la demande des lectrices.


Les Kergallen... une famille où la magie se transmet de mère en fille. Kieran McDougall est devenu un fantôme suite à un concours de circonstances malheureux. Prisonnier de son domaine écossais, il erre depuis quatre siècles, invisible aux yeux de tous... sauf à ceux d'une ravissante antiquaire française, vers laquelle une force irrépressible le pousse. Thaïs est la seule à pouvoir l'aider, et même si elle lui oppose un refus catégorique, Kieran se fait fort de la faire changer d'avis.





Joanna est une magicienne des éléments. Leur maîtrise n'a plus de secret pour elle, elle connaît le potentiel de destruction de son pouvoir et s'est appliquée à ne jamais en perdre le contrôle. Bohème, artiste dans l'âme, la jeune femme mène sa vie comme elle l'entend au milieu de l'exubérant clan Kergallen. L'irruption de Dragan va tout bouleverser et l'entraîner dans un univers dont elle ne soupçonnait même pas l'existence en dépit de sa connaissance du monde magique. Dragan qui, au contact de la fascinante Joanna, se découvre farouchement protecteur, surtout lorsque surgit de son passé l'homme dont il rêve de se venger...





Mon avis : Bah juste une petite envie de me refaire un p'tit voyage en Bretagne. Et cette relecture m'a apporté beaucoup de fou rire... Ysaline, je comprends pas pourquoi mais mon lieutenant est pas super enchanté mdrrrr :p

Ma lecture en cours


Depuis trois mille ans, les Faeregine règnent sur Impyrium.

Pourtant, au fil des siècles, leur magie s'est affaiblie. Aujourd'hui, elle n'est presque plus qu'un souvenir. D'autres mages, plus puissants, convoitent le trône.

Hazel est le dernier espoir des Faeregine. Sa magie paraît sans limites. Mais est-ce une chance ou une malédiction, pour Hazel, pour sa famille, pour Impyrium ?


Mes prochaines lectures

- Miss Peregrine et les enfants particuliers, T1 de Randsom Riggs
- Mercy Thompson, T9 _ L'étreinte des flammes de Patricia Briggs
- Colère noire de Jacques Saussey

Aucun commentaire:

Publier un commentaire