jeudi 26 mars 2015

Comment j'ai mordu Damon Salvatore


Je voudrais tout d'abord remercier les éditions Sharon Kena pour ce service presse et m'excuser platement pour mon retard.

Je dois reconnaitre avoir été toutefois un peu déçue. Et pourtant, le résumé était alléchant et la couverture est attirante. Mais j'ai trouvé l'histoire un peu insipide et brouillonne, à moins que ca ne soit simplement l'héroïne.

J'y ai trouvé un certain parallèle avec Bridget Jones. On a plus l'impression qu'il s'agit du journal de Capucine plutôt qu'une "histoire racontée" et personnellement, j'ai eu du mal à accrocher. J'ai également eu du mal à "suivre" et à rentrer dans l'histoire. J'ai trouvé que les deux personnages masculins s'entremêlaient et m'ont également emmêlée. Par contre, j'ai bien aimé la fin et j'ai tendance à me dire que cette histoire là aurait dû (pû ?) être un peu plus exploitée.

Toutefois, je dois dire que j'étais dans une période de lecture un peu creuse et je me dis que je n'ai peut être pas laissé toutes ses chances à ce livre... Je le reprendrais donc d'ici quelques temps.

En bref, un avis plutôt mitigé (teinté de culpabilité) mais qui donne envie de lui laisser une seconde chance.
 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire