jeudi 16 avril 2015

Je(u)dis, je lis #9


Coucou les doudous ^^
Eh oui, on est jeudi et le jeudi... je lis et je dis ce que je lis (oui, vous aurez compris le titre de la chronique hein...). Une semaine assez chargée en lecture étant donné que j'ai passé le week-end à me relire une saga que j'adore et du coup, lus trés (trés) rapidement lol...
Voici donc mes lectures :


  • Mes lectures de la semaine

 Trois semaines sans Summerset ! Eve Dallas a du mal à dissimuler son allégresse. L'horrible majordome de Connors a enfin accepté de prendre des vacances et va donc libérer la place.Malheureusement, juste avant de partir, il s'étale dans l'escalier et se fracture la jambe. Voilà les vacances remises, l'odieux personnage cloué au lit et Connors, qui l'adore, aux cent coups... Eve a cependant d'autres chats à fouetter : on vient de découvrir, dans une poubelle, le corps d'une étudiante de l'université de Columbia, une jeune fille ravissante et sans histoire. L'auteur de ce crime atroce a photographié sa victime et envoyé les clichés à une journaliste de la télévision. Tout indique qu'il s'agit d'un maniaque, qui va probablement récidiver. Pendant qu'Eve remonte la piste menant à l'assassin, Connors reçoit une information qui le bouleverse. Et son passé, qu'ils'efforçait d'oublier, ressurgit brutalement.

Nouvelle-Angleterre, Burlington…
Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…





 Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série... Bref je n ai ni le temps, ni l envie de m occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à seize ans et qu on plaque son amant, on n est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu il est papa.


Du moins, pas avant d être passée d abord faire le plein chez Joe, le marchand d armes du coin

Avoir une fille en pleine crise d ado quand on a 27 ans, ce n est déjà pas de la tarte mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insurmontable. Comme si je n avais déjà pas assez à faire avec une bande de potioneuses complètement disjonctées qui sème la pagaille dans toute la région et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais sûrement à l horizon...









« Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d envahir la Nouvelle Angleterre. Ça tombe bien, avec la disparition de Raphael, repousser une armée de redoutables vampires était tout ce dont j avais besoin...


Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi, il va falloir la jouer serré ! »





« Ah, les joies de la famille… Les flambées de vampires, les batailles sanglantes, les coups de fouet, les séances de torture ludiques,

les joyeux exorcismes… Tous ces petits bonheurs simples me reviennent à l’esprit depuis que grand-mère et les Vikaris m’ont retrouvée et ont débarqué en ville dans l’intention évidente
de me liquider ! Nostalgie, quand tu nous tiens... »

Hercule Poirot semble enfin avoir trouvé des adversaires à sa mesure : un quatuor criminel, dont le but n'est rien moins que de s'assurer la domination du monde. Rude bataille en perspective !








Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier.
À l’étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu’Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l’étage, relève d’eux seuls… Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

  • Ma lecture en cours 
Etant donné que je viens à peine de terminer Une saison à Longbourn, elle n'est pas encore commencée mais j'ai décidé de rester dans le monde austenien et de commencer "Persuasion"

Anne est la seconde fille de l'honorable Sir Elliot de Kellynch. Persuadée par son amie Lady Russel, elle a dû rompre ses fiançailles avec le jeune Frederick Wentworth, un officier de marine pauvre, car il ne présentait pas les assurances d'un bon parti. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l'amiral Croft, qui se trouve être le beau-frère de Frederick. Anne appréhende de revoir celui qui est resté son grand amour. Alors que s'achève la guerre avec la France, le capitaine Wentworth, fortune faite, revient avec le désir de se marier pour fonder un foyer. Il a conservé du refus d'Anne la conviction que la jeune fille manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader...

  • Mes lectures du week-end
Alors, le choix ne s'est pas fait naturellement cette fois ci... j'ai eu du mal à prévoir mes lectures mais j'ai fini par me décider pour : 
- Charlie et la chocolaterie (ca me permettra de remplir plusieurs challenges...)
- Betsy Queen, tome 4


Et voilà, encore une fois, vous savez tout de mes lectures... Pour mes lectures futures, cela reste juste une idée car je n'arrive décidément pas à programmer mes lectures futures... c'est vraiment au feeling du moment mais bon... ca donne une idée quand même.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire