dimanche 15 novembre 2015

Les fiancés de l'hiver _ La passe-miroir, T1



 On fait la connaissance d'Ophélie, jeune liseuse d'Anima. Elle découvre qu'elle doit se marier avec Thorn, du clan des Dragons et partir vivre sur l'arche du Pôle.

Sans être totalement un coup de coeur, c'est un livre que j'ai beaucoup aimé. La magie qui s'en dégage dès les premières pages est fascinante. Plus que l'histoire (j'y reviendrais aprés), c'est vraiment l'univers crée par la plume de l'auteur qui m'a séduite. Je me suis transportée dans l'espace et le temps. J'ai eu l'impression d'être dans un mélange entre la cour royale des Lumières et le monde de Victorian fantasy (pour tout vous dire, je viens, en écrivant ces lignes, de comprendre le pourquoi de cette comparaison). On y retrouve tout le côté sombre des cours. Le passage qui montre le palais dépourvu de ces illusions le démontre parfaitement. Tout n'est qu'illusion, trahison et complot.
Ce qui nous amène à l'histoire et aux personnages, car dans l'histoire aussi, les complots et les illusions sont légions. Les différences entre les modes de vie sont flagrantes et on ne peut s'empêcher de plaindre Ophélie, qui débarque d'une arche relativement douce à vivre, en se disant que Thorn a raison au début : Ophélie n'est pas taillée pour ce monde. C'est d'ailleurs peut être le seul point qui empêche le coup de coeur total. Un manque de "charisme". Elle ne manque certes pas de courage mais peut être un peu (désolée, j'ai un peu de mal à mettre le doigt sur le terme exact) d'"héroïsme.
Cependant, Thorn, son promis, nous fait nous interroger quant à son caractère. Et pourtant, pour moi, il n'apparait que comme secondaire. Berenilde, sa tante étant plus "importante" que lui. Elle nous apparait  comme froide et arrogante. Et si cela n'était, comme tant d'autres points, qu'illusion ?

En bref, un roman que j'ai dévoré tant on est aspiré par sa magie.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire