vendredi 6 novembre 2015

Les héritiers _ Malenfer, T3



Je voudrais tout d'abord et avant tout remercier les Editions Flammarion Jeunesse et surtout Cassandra O'Donnell pour l'envoi en avant première du 3e tome de l'aventure Malenfer.
 Bien que je ne sois pas vraiment la cible (à partir de 9 ans), j'ai malgré tout passé un très bon moment. Cependant, mes petites réticences viennent principalement de là en fait (et encore...).

On y retrouve Gabriel et Zoé à la sortie de leur bataille contre Malenfer. Mais cela ne fait que commencer car ils feront des découvertes connaissant leur naissance, leurs ennemis.

Concernant les personnages, j'ai trouvé l'évolution de Gabriel et Zoé attrayante. On sent Gabriel plus mature, prêt à prendre les décisions nécessaires. Quant à Zoé, je dois dire que je me suis beaucoup attaché à elle. Capable de beaucoup sous le coup d'une émotion forte, on la sens fragile et innocente comme toute petite fille de son âge. J'ai trouvé Batavius un peu trop mystérieux et autoritaire. Je ne le sens pas vraiment franc vis à vis des enfants.

Avant de rentrer plus en avant dans l'histoire, parlons un peu du vocabulaire qui m'a un peu scotché. Les noms trouvés, que ce soit les noms des personnages ou des lieux m'ont épaté car il faut se souvenir qu'il s'agit d'une histoire co-écrite avec des écoliers de primaire et leur imagination m'étonnera toujours.
Quant à l'histoire en elle-même... c'est le seul petit "bémol" mais, encore une fois, c'est du jeunesse et dans cette optique, il n'y a aucun souci. Mais... je dirais qu'il y a un petit manque. En effet, je m'attendais peut être à un petit quelque chose entre le combat et le départ de Gabriel et Zoé. Le combat reste cependant prenant et passionnant.

Et enfin, je voudrais envoyer un grand bravo à Jérémie Fleury, l'illustrateur qui a merveilleusement réussi à donner vie aux lieux et aux personnages.

En bref, un grand livre pour amener les petits et les plus grands dans un monde fantastique : celui de l'imagination et de la lecture.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire