lundi 21 novembre 2016

Apollon mortel

Auteur : Thomas Andrew
Editeur : Sidh Press
Nombre de pages : 502

4e de couverture

L'amour et le destin sont souvent indissociables...

Lorsque Glen Landbury débarque à Cambridge pour la poursuite de ses études à Harvard, il ne se doute pas un seul instant que sa vie va radicalement changer. Il aura suffi d'un seul baiser, profond, langoureux et passionné avec cet inconnu au regard de braise, pour que tout bascule, de manière irréversible. Et lorsqu'il essaye d'oublier son amour impossible, Killian, il voit arriver à la confrérie un charmant et séduisant colocataire qui cache bien des secrets et des mystères.

La vie paisible du jeune étudiant en droit va être chamboulée lorsque Killian refait surface, ranimant une flamme qu'il pensait éteinte. Mais ce retour, aussi soudain qu'inattendu, va entraîner un lot de problèmes et de catastrophes qu'il ne soupçonnait pas.

Qui a dit que rencontrer l'amour était sans danger ? Certainement pas Glen...


Il s'agit ici de la réédition intégrale de Phoebus Mortel et Hermès Mortel, le tout illustré par ArtByFab et accompagné d'une nouvelle, Saturne Mortel.

Le fait de les avoir rassemblés étaient une super idée. Sans oublier que les dessins de Fab sont splendides et nous aide un peu à les visualiser. Petit bémol (mais vraiment petit...) qui ne m'avait pas marqué lors de ma première lecture : les origines des références qui sont un peu mélangées.

Quant à Saturne mortel, la petite nouvelle ajoutée, je l'ai adorée ! On y voit le quotidien de Glen et Killian lors des fêtes de Noël (et bizarrement, je me suis totalement reconnue en Glen, je suis comme lui). Elle est bourrée d'humour, j'ai pouffé de rire à plusieurs reprises. La description de Killian concernant les invités m'a fait beaucoup rire tellement elle est réelle. Quant au petit jeu auquel ils se livrent tous les deux durant le repas, il est vraiment sympa, on devrait tous faire ça lors des repas de familles.
Qui a dit que les repas de famille étaient ennuyeux ?
Certainement pas Glen...

En bref, l'écriture de Thomas est toujours aussi fluide et agréable. Donc, petit conseil, si vous ne connaissez pas Glen & Killian, jetez vous sur Apollon Mortel, vous ne le regretterez pas.



-

Aucun commentaire:

Publier un commentaire