dimanche 13 novembre 2016

Les légendes de Djaïd, T1 _ Tristan et Izabeau


Auteur : Ysaline Fearfol
Editeur : CreateSpace Independent Publishing Platform
Nombre de pages : 544

4e de couverture

Quand parle le Sang de la Forêt... Beau, riche et arrogant, Tristan de Beaumont fait depuis toujours la loi au sein de la communauté des fils et filles de planteurs. Il est d’autant plus irrité par l’attitude d’Izabeau de Clairage, la seule à oser lui tenir tête avec succès, bien qu'il fasse tout pour l'ostraciser. Issue d’une lignée de femmes-félins, et possédant de puissants pouvoirs propres à celles de sa race, Izabeau sait que son avenir est irrévocablement lié au destin de celui qu’elle méprise. Mais ce qui semble un sort funeste va frapper Tristan de plein fouet et le mettre à la merci de ses ennemis. Contraint de plier, lui qui a toujours dominé, il ignore que de son côté Izabeau arrive elle aussi à un tournant de son existence, qui pourrait les priver tous les deux de la possibilité de choisir leur avenir... AVERTISSEMENT : malgré les apparences, il ne s'agit pas d'un roman historique. Si l'auteur s'est bien inspirée de réalités de l'Histoire, elle les a cependant détournées pour créer son propre univers. NOTE : chaque tome des Légendes de Djaïd se déroule dans un monde différent. La fin d'un tome est donc une vraie fin, et les tomes suivants porteront sur des personnages complètement différents.


Je me suis, une fois de plus, laissée emporter par la plume d'Ysaline Fearfol. Et, une fois de plus, j'ai vraiment adoré son histoire.

Je dois dire que je ne connaissais pas du tout l'univers des plantations au temps de l'esclavagisme mais je l'ai découverte avec grand plaisir bien que ca ne soit pas un roman historique. Cependant, le côté magique n'est pas, pour moi, le point primordial. On est malgré tout touché par le Sang de la forêt. L'histoire est réellement envoûtante de par son écriture autant que par son déroulement.

Alors, bien entendu, au premier abord, on déteste Tristan, ce jeune homme arrogant, sûr de lui et de son pouvoir sur la plantation. Mais au final, il est mon personnage préféré. Il travaille sur lui-même et comprends de ses erreurs. Son comportement est juste et courageux.
Concernant Izabeau, j'ai beaucoup aimé le caractère du personnage.

En bref, encore un coup de coeur pour Ysaline (qui, pour l'avoir rencontrée ce matin, est vraiment adorable _ quand elle ne torture pas ses personnages et ses lectrices...)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire