jeudi 27 août 2015

Park avenue



Cristina Alger nous entraine au coeur de la crise boursière post-Madoff en nous dévoilant un angle inconnu, celui du point de vue des investisseurs. Malgré cela, le livre nous dépeint ce cercle comme on a tendance à se l'imaginer : un monde de requins sans scrupules et les personnages ne font pas défaut à cette image.
Je me dois, au passage, de signaler un début et une fin choc. Entre temps, on suit Paul et le dilemme face auquel il est confronté. En effet, lorsque l'entreprise de son beau-père (dans laquelle il travaille après un licenciement problématique) fait l'objet d'une enquête pour malversations, la question de sa loyauté va se poser.
Hormis quelques passages un peu long, à cause de l'aspect boursier et bancaire, j'ai bien aimé ce livre et qui est agréable et on où l'on se retrouve au sein d'un suspense intéressant. L'histoire nous amène à se poser de nombres questions.

En bref, ce roman nous immerge dans un monde fermé, une sphère inconnue mais passionnant.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire