jeudi 5 juin 2014

Un automne à River Falls


Deux assassinats à River Falls coup sur coup ? L'affaire n'est pas anodine. Le shérif Mike Logan est alors chargé des enquêtes, qui ne présentent, apparemment, aucun lien entre eux. La première victime est un brillant avocat, que l'on retrouve électrocuté, tandis que l'autre est un SDF, jeté dans la riviére aprés avoir été roué de coup. Autant dire que c'est le genre de livre qui aurait dû me plaire... et pourtant...

Bien que le fond soit intéressant, je n'ai pas réussi à me plonger dans l'histoire, principalement à cause de l'écriture. J'ai trouvé le style brouillon. L'avalanche de personnages n'a pas aidé non plus. D'autant que cette impression d'avalanche a été renforcée par une imprécision totale dans les noms. En effet, les personnages sont appelés par leur prénom seul dans une scène, puis par leur nom de famille (toujours seul) dans la scène suivante. J'ai trouvé pénible le fait d'avoir à chercher qui est qui.

De plus, pour en finir avec les points négatifs, j'ai été très décue par la fin, qui, à mon avis, se termine en eau-de-boudin.

Toutefois, il y a quand même des points positifs (eh oui, je n'ai pas non plus detesté le livre _  je ne l'aurais pas terminé sinon). j'ai apprécié la scène avec les SDF qui démontre l'état d'esprit d'un groupe soudé qui se retrouve au ban de la société. Je comprends leur point de vue : aprés avoir été rejetés et ignorés, c'est compréhensible qu'ils soient méfiants et ignorent les demandes d'aides qui leur sont faites.
De plus, j'ai bien aimé la "trame" de l'enquête et le mobile du tueur.

En bref, cela aurait pu être une lecture agréable si l'écriture avait été moins brouillonne.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire