mercredi 5 février 2014

Icarus à l'école des Dieux



Je remercie tout d'abord le forum Have a break, have a book ainsi que l'auteur Sydney Lewis pour m'avoir permis de découvrir cette lecture.

On y fait la connaissance d'Icarus, jeune garçon de 12 ans, choisi par les Dieux pour intégrer l'école qui lui permettra de devenir un héros et ainsi, d'offrir une vie meilleure à sa mère et son petit frère.

L'histoire est plutôt intéressante dans sa globalité. Elle est ponctuée de moments émouvants (telle que la lecture de la lettre de son père) ainsi que d'éléments, comme l'utilisation des plantes, qui pourraient en faire un livre accrocheur. Toutefois, il est, pour moi, ponctué de gros points noirs qui ont submergé les bons moments et les éléments que j'ai pu apprécier.
Il est proposé pour un lectorat "jeune" (à partir de 13 ans) sauf que je ne le trouve pas adapté (même à 13 ans).

Tout d'abord à cause du vocabulaire que je trouve inapproprié. Quand on lit "Il (un animal) m'a chié dessus", sans être une puriste, je ne pense pas qu'un tel langage ait sa place dans un livre comme ca. Dans une moindre mesure, j'ai également trouvé la répétition du vocabulaire un peu étrange.

Ensuite, les personnages. Ils sont tous emplis d'une certaine ambiguité. Pour certains, comme le chauffeur, cela peut se révéler intéressant mais pour d'autres, je dois avouer que je n'ai pas réussi à voir où l'auteur voulait en venir. On a l'impression qu'il ne sait pas ce qu'il voulait en faire.
Les Dieux sont les divinités grecques mais je leur trouve une certaine accessibilité incompatible avec leur statut. Elles me font plus penser à des prêtres qu'à des divinités.
On rencontre le même problème avec les enfants. Ce sont des enfants mais avec des comportements et des réactions d'adultes. Même en sachant que le mode de vie était bien différent, ils n'ont pas l'air naturels.

De plus (et je dois reconnaitre que ça m'a refroidie), il y a des scènes que j'ai trouvé franchement border-line et qui n'ont pas leur place dans ce genre de livres.

Enfin, bien que ca soit un tome 1, je trouve que la fin manque de chute. On reste vraiment sur sa faim. Certains éléments auraient pu y trouver leur place sans pour autant perturber la suite.

En bref, j'ai été décue (d'autant que j'étais vraiment enthousiaste pour le découvrir). Il pourrait être réellement passionnant car l'histoire de fond et certains moments de l'histoire sont intéressants mais il est gâché par l'écriture en elle-même.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire